Crit'Air

RETOUR > CONSEILS AUTO

Le changement climatique est un phénomène qui a fait couler beaucoup d’encre ces dernières années. Il constitue un problème majeur et préoccupe de nombreux pays à travers le monde. La plupart de ces états mettent en place des mesures adaptées pour faire face à ce fléau. La France n’est pas en reste en matière de lutte contre le réchauffement global et la pollution atmosphérique. En effet, l’Hexagone a créé « la vignette Crit’Air » qui a succédé à la « pastille verte ».

Cette vignette, également appelée « certificat de qualité de l’air » se présente sous la forme d’un autocollant posé sur le pare-brise du véhicule. Nous vous présentons dans cet article l’essentiel à savoir sur ce dispositif.

Présentation de la vignette Crit’Air

Le certificat de qualité de l’air ou Crit’Air consiste en un document délivré dans l’Hexagone selon les informations fournies par la carte grise ou certificat d’immatriculation d’une voiture. Il vous renseigne sur le niveau d’émissions de particules de votre voiture en fonction de la norme européenne en vigueur en la matière.

Cette vignette s’avère obligatoire pour tous types de véhicules routiers et motorisés, dont les tricycles, les deux-roues, les quadricycles, les véhicules en tout genre (les poids lourds, les utilitaires, les autocars, les camping-cars...).

Grâce à cette pastille, les autos les moins polluantes ont droit à plusieurs avantages. Les dirigeants des établissements publics de coopération intercommunale et les maires des villes et des agglomérations concernées par ce dispositif peuvent, par exemple, instaurer des zones à faibles émissions dont la circulation est uniquement accessible aux véhicules avec un taux d’émission de particules réduit.

Les différents types de vignette Crit’Air

Vous obtiendrez une vignette Crit’Air en fonction du modèle de votre véhicule. Cette certification est divisée en plusieurs niveaux dont :

  • Vignette Crit’Air niveau 0 de couleur verte pour les voitures hydrogènes et électroniques ;
  • Vignette Crit’Air niveau 1 de couleur violette pour les hybrides rechargeables et à gaz ainsi que les automobiles à essence qui bénéficient de la norme EURO 5 et 6 ;
  • Vignette Crit’Air niveau 2 de couleur jaune destiné aux véhicules essence avec la norme EURO 4 et les voitures diesel munies de la norme EURO 5 et 6 ;
  • Vignette Crit’Air niveau 3 de couleur orange pour les autos essence avec une norme EURO 2 et 3 ainsi que des véhicules diesel dotés de la norme EURO 4 ;
  • Vignette Crit’Air niveau 4 de couleur bordeaux pour les voitures diesel avec une norme EURO 3.
  • Vignette Crit’Air niveau 5 de couleur grise dédié aux automobiles de norme EURO 2.

Il faut savoir que les normes EURO prennent en considération plusieurs critères, dont la date de première mise en circulation de l’automobile. Les véhicules avec la norme EURO 1 qui roulent depuis le 1er janvier 1993 sont non classés et ne peuvent pas bénéficier de la vignette « Crit’Air ».

Pourquoi l’État a instauré la vignette Crit’Air ?

Cette vignette permet tout d’abord aux autorités de mettre en place des mesures liées aux conditions de stationnement et de circulation des voitures au sein des agglomérations afin de privilégier les modèles qui présentent un faible niveau d’émission de gaz polluants. Il s’agit, par exemple, de donner à des véhicules plus écologiques l'autorisation de rouler librement dans les zones à faibles émissions mobilité ou ZFE-m.

Ces zones en question sont composées principalement des villes françaises les plus touchées par la pollution de l’air, dont Paris, la capitale, mais aussi Lyon, Rennes...

De plus, cette vignette aide l’État à mieux gérer la restriction de circulation dans les parties de la ville touchées par des pics de pollution. Il s’agit alors d’un moyen redoutablement efficace pour améliorer la qualité de l’air dans les métropoles françaises. Ce dispositif contribue aussi à la protection de l’environnement car il encourage les citoyens à opter pour des véhicules éco-responsables, à l’instar des modèles hybrides ou électriques.

Étapes à suivre pour obtenir une vignette Crit’Air

Pour obtenir un certificat de qualité de l’air, vous devez disposer d’une carte grise à jour. La requête est effectuée en ligne, sur le site officiel du gouvernement. Il faut alors remplir des champs du formulaire de demande de vignette. Les informations à fournir incluent le type de véhicule, la date de première immatriculation ainsi que la norme euro de l’auto.

L’autre solution consiste à réaliser des démarches par courrier. Avec cette alternative, vous devez télécharger un formulaire de demande sur le site du gouvernement. Après avoir complété et signé le document, envoyez votre dossier au service national de délivrance des certificats, sans oublier de payer les frais y afférents, par chèque, à l’ordre de l’Imprimerie Nationale SA.