Pot catalytique

Chargement en cours...

RETOUR > CONSEILS AUTO

Le pot catalytique, que l’on appelle également catalyseur ou convertisseur catalytique, constitue un composant intégré au système d’échappement d’un véhicule et contribue à réduire les émissions polluantes. L’intégration de ce dispositif représente une démarche éco-responsable, car cette technologie vise surtout à limiter la toxicité des gaz dégagés par l’échappement. Dans les lignes qui suivent, nous vous donnons de plus amples informations sur les pots catalytiques : leur rôle, leur fonctionnement, leur entretien...

À quoi sert un pot catalytique ?

Ce dispositif d’échappement a été développé pour transformer les émissions de gaz de combustion par des rejets moins polluants et ce, grâce à une réaction chimique.

Sous forme de nid d’abeille, le catalyseur bénéficie d’une large surface de traitement de gaz. Il s’agit d’un espace recouvert de rhodium, de radium et qui permet d’induire un phénomène de catalyse afin de transformer les émissions polluantes en des gaz inoffensifs. Pour que cela soit possible, il faut que la température des gaz d’échappement tourne autour des 400 °C.

Le pot catalytique agit sur 3 molécules différentes. Il transforme les hydrocarbures en dioxyde de carbone ou en eau, les oxydes d'azote en dioxyde de carbone et en diazote. Le monoxyde de carbone sera, quant à lui, converti en dioxyde de carbone.

En fonction du moteur de la voiture, le catalyseur peut être doté de 2 ou 3 lits. Ce chiffre désigne le nombre de voies. Les 2 voies sont destinées à un moteur diesel, tandis que les 3 voies sont conçues pour un moteur essence.

Historique du pot catalytique

Intégré à la ligne d’échappement de votre voiture, le pot catalytique se trouve à la sortie du moteur, à côté du filtre à particules. Il s’agit d’une technologie qui a été conçue dans les années 90, dans le cadre de la mise en place du label antipollution Euro I. Ce dispositif permet aux constructeurs de mettre au point des véhicules neufs respectueux de l’environnement.

Le pot catalytique est devenu obligatoire à partir de l’année 1994. Depuis cette date, on le retrouve sur tous les véhicules pourvus d’une sonde lambda ou d’une sonde à oxygène ainsi que d’une injection électronique.

Les signes d’usure d’un catalyseur

Pièce d’usure, le pot catalytique d’un véhicule est à remplacer tous les 100 000 à 200 000 km. Ce changement s’avère nécessaire lorsque cet élément est encrassé par des résidus ou détérioré. Les symptômes suivants peuvent apparaître lorsque votre catalyseur est endommagé ou sale :

  • hausse de la consommation de carburant que ce soient sur des moteurs Diesel ou essence ;
  • puissance moteur en baisse ;
  • le voyant moteur s’allume puisque le moteur est mis en mode dégradé à cause du dysfonctionnement du système antipollution;
  • émission de bruit métallique lorsque la céramique du système catalytique est abîmé. Des résidus risquent de se détacher et résider dans la ligne d’échappement de votre voiture ;
  • des calages moteur et des à-coups qui apparaissent, car le moteur ne fonctionne plus correctement et de manière fluide.

Quand remplacer un catalyseur ?

Tout comme le filtre à particule, le catalyseur est un dispositif anti-pollution largement utilisé par les constructeurs pour limiter l’émission de gaz toxiques d’un véhicule. Lorsqu’il est défectueux, il faut parfois le remplacer, car cela peut nuire au bon fonctionnement du moteur de votre véhicule.

En moyenne, les constructeurs autos conseillent de remplacer le catalyseur tous les 100 000 km. Pour savoir si la détérioration de votre pot catalytique requiert un remplacement ou un nettoyage, vous pouvez effectuer un contrôle technique tous les 20 000 ou les 30 000 km.

Comment nettoyer les catalyseurs ?

L’entretien des convertisseurs catalytiques passe par un nettoyage approfondi. Cette opération peut être confiée à un professionnel. Avec cette option, vous devez vous rapprocher de votre garagiste et prévoir un budget de 50 à 80 €.

Vous avez également la possibilité de réaliser cette tâche vous-même en utilisant un produit nettoyant adapté. Ce dernier doit être versé dans le réservoir de carburant après avoir effectué la moitié du plein. Il faut ensuite rouler pendant environ 30 minutes.

Lorsque le pot catalytique présente de la rouille, l’utilisation d’un produit anti-rouille qui aide à réduire la corrosion de cette pièce est conseillée. Pour ce faire, étalez le produit en question sur la totalité de votre pièce.

Avant de faire appel à un professionnel, vous pouvez commencer par nettoyer le pot par vos soins. N'hésitez pas à surveiller son état régulièrement et consulter votre carnet d'entretien pour savoir quand il sera nécessaire de le changer en fonction du kilométrage actuel de votre voiture.

Rappelez moi !