Témoin d'usure d'un pneu : c'est quoi ? où se trouve-t-il ?

Chargement en cours...

Les pneus des véhicules sont des équipements soumis à de fortes pressions et conditions, qui rendent leur usure inévitable avec le temps. Vitesse de roulement, l’état des routes ou encore les habitudes de conduite sont des facteurs liés au conducteur qui causent une usure des pneumatiques. Le témoin d'usure d'un pneu est essentiel pour surveiller l'usure de ce dernier. En effet, pour assurer une sécurité optimale, le pneu doit respecter les limites d’usures et être changé une fois devenu lisse. 

Qu'est-ce que le témoin d'usure d'un pneu ?

Le témoin d’usure est une protubérance, un pavé ou une barre de gomme en relief incrustée au fond des rainures longitudinales du pneumatique. Celles-ci sont généralement placées au cœur des bandes et rainures principales.

À quoi sert le temoin d’usure d’un pneu ?

Le témoin d’usure sert à connaître l’état d’usure de ses pneumatiques. La gomme est placée à l’intérieur du motif du pneu et fait 1,6 mm de hauteur. Il s’agit de la limite de profondeur. En effet, en dessous, un pneu ne peut pas rouler car il sera considéré comme « lisse ». De plus, d’après le Code de la route, les motifs d’un pneu se doivent d’avoir une profondeur minimale de 1,6 mm.

Le témoin d’usure peut également être directement inscrit dans la bande de roulement, sous la forme de chiffres gravés. Les chiffres indiquent alors chacun une profondeur. Le chiffre 8 indique des rainures de 8 mm de profondeur, et ainsi de suite de façon décroissante. Au fur et à mesure de l’usure du pneumatique, les chiffrent s’effacent du plus grand au plus petit.

Comment trouver le témoin d'usure de ses pneus ?

Pour trouver le témoin d’usure d’un pneu, plusieurs techniques existent. Dans le cas des témoins sous forme de pavés ou barres dans le motif, il est possible de chercher un petit pavé en relief à l’intérieur de la rainure.

Grâce à un marquage sur le pneumatique

Le plus souvent, l’emplacement du témoin sur la bande de roulement du pneumatique est marqué sur le flanc par un triangle, le logo du constructeur ou encore le sigle TWI ( Tread Wear Indicator). Le témoin (ou un autre indicateur) d’usure est obligatoirement placé par tous les manufacturiers sur tous les pneumatiques.

Où se trouve le témoin d’usure sur les pneus hiver ?

Pour les pneus hiver, la règle est sensiblement la même. Les pneus neige disposent également de marqueurs d’usure, comme par exemple un sigle indiquant l’emplacement du témoin sur le flanc. À la différence des pneus été, le sigle est le plus souvent un flocon de neige et non celui du fabricant.

À noter : certains constructeurs ont fixé la limite d’usure des pneus hiver à 4 mm et non 1,6mm, pour assurer un drainage de l’eau et de la neige efficace. Pour cette raison, certains fabricants ont remplacé le témoin d’usure sous forme de pavé par un flocon. Une fois le flocon totalement effacé, il est nécessaire de faire changer ses pneus.

Comment vérifier l'état de ses pneumatiques grâce au témoin ?

Vérifier l’état d’usure de ses pneumatiques est une opération assez simple et facile à exécuter. Voici les étapes à suivre :

Garer sa voiture et tourner l’axe de ses pneus

Pour commencer, il est nécessaire de pouvoir avoir accès à la bande de roulement du pneumatique, pour une inspection complète et réussie. Pour cela, la voiture doit être garée sur une surface plane, dans un lieu large, doté d’espace et sans trafic. Ensuite, il faudra tourner le volant de façon à ce que les pneus sortent de leur axe dans un angle de près de 45 degrés.

Repérer le témoin d’usure

Une fois la bande de roulement des pneumatiques accessible, il est désormais temps de repérer les témoins d’usure. Ceux-ci se trouvent généralement à l’intérieur des rainures principales. Un marquage sur le côté permet de préciser leur position.

Vérifier le niveau d’usure

Pour vérifier le niveau d’usure, rien n’est plus simple. Il suffit de s’assurer que la surface de la bande de roulement ne se situe pas au même niveau que le témoin d’usure. Une fois celui-ci arrivé au même niveau, il est impératif de changer ses pneus.

Quand faut-il alors changer ses pneus ?

D’après la réglementation française, il faut changer ses pneus une fois que la surface des motifs de celui-ci ait atteint le même niveau que le témoin d’usure, soit 1,6 mm.

Un manquement à cet entretien fait courir le risque au conducteur d’une amende assez salée pouvant grimper jusqu’à 135 €.

Cependant, les spécialistes conseillent de changer ses pneus à partir du moment où la profondeur de la bande de roulement atteint les 2 mm. En dessous de 2 mm, le drainage de l’eau et l’adhérence ne sont plus aussi efficaces et le pneu peut faire courir un risque au conducteur et aux autres usagers de la route.

D'autres contenus ont de fortes chances de vous intéresser :