CONTRÔLE D'USURE : QUAND CHANGER UN PNEU ?

RETOUR > CONSEILS PNEU

Rouler avec des pneus dégradés réduit considérablement l'adhérence du véhicule sur route mouillée, enneigée ou verglacée. C'est pourquoi l’usure des pneumatiques est souvent - et à juste titre - associée à un risque d'accident.

En règle générale, la durée de vie d’un pneu varie d'un produit à l'autre. Vous pouvez compter en moyenne 20 000 kilomètres pour un premier prix, 30 000 kilomètres pour un milieu de gamme et jusqu'à 50 000 km pour un pneu premium. Bien évidemment, il ne s'agit là que d'estimations pour un usage dans des conditions optimales. Rappelons que la longévité de vos pneus dépend de plusieurs autres facteurs, comme la qualité du terrain que vous pratiquez, vos habitudes de conduite, etc. 

Pour assurer votre sécurité au volant, vous devez donc contrôler régulièrement le niveau d'usure de vos pneus. Pour ce faire, nous allons répondre aux questions les plus fréquentes que vous nous avez posé. C'est parti !

COMMENT SAVOIR SI MES PNEUS SONT USÉS ?

Pour vérifier l'état d'un pneumatique, il faut inspecter les témoins d'usure de la bande de roulement

Pour rappel, il s'agit de la seule partie en contact perpétuel avec la route, ce qui explique la nécessité de lui consacrer une attention particulière. Pour être sûr d'adopter les bons réflexes, nous vous invitons à visionner la vidéo ci-dessous. Vous apprendrez de précieux conseils qui vous aideront à bien vérifier le niveau d'usure de vos pneumatiques !

Témoin d’usure d’un pneu 

Où se trouvent les témoins d’usure sur mes pneus ?

Avez-vous déjà remarqué ces petites bosses en caoutchouc dans les rainures de votre pneumatique ? Ce sont les témoins d’usure ! Notons que sur certains pneus, ils peuvent être directement incorporés à la bande de roulement. Pour inspecter vos témoins d'usure, nous vous recommandons d'arrêter votre véhicule sur une surface plane, en orientant vos roues de 45°.

Une fois que toutes ces conditions sont réunies, vous pouvez sortir de votre véhicule pour inspecter vos pneus. Les témoins d’usure sont facilement identifiables grâce à un petit symbole visible sur la bande de roulement. En revanche, notez bien que ce pictogramme peut changer d'un manufacturier à l'autre. Dans le cas de Michelin, par exemple, ils sont représentés par un petit Bibendum, voire un petit flocon pour les pneus hiver (voir photo ci-contre).

Comment mesurer l’usure d’un pneu grâce au témoin ?

  • Si vous possédez une jauge

Pour mesurer le niveau d'usure des témoins, vous pouvez vous munir d’une jauge spéciale. Vous pouvez trouver cette dernière en vente dans n’importe quel garage automobile. Si vous en possédez une, il vous suffit alors de l'insérer dans les rainures du pneu et de mesurer leur hauteur. Cette profondeur doit être au minimum de 1,6 millimètre et ce, sur toute la surface du pneu. De ce fait, pensez bien à utiliser cet accessoire à plusieurs endroits (à l'intérieur et à l'extérieur de la bande de roulement).

Attention : si vous souhaitez contrôler l'usure de vos pneus hiver, sachez que de nombreux manufacturiers préconisent une profondeur de sculpture de 4 millimètres minimum.

  • Si vous n'avez pas de jauge

Téléchargez, imprimez et découpez la jauge 1001Pneus ci-dessous. Vous pourrez ainsi vérifier l'état des témoins d'usure de vos pneus sans passer par un quelconque achat.

Vous pouvez également contrôler l'état du témoin d'usure en passant simplement le doigt dessus. Si vous sentez que ce dernier est à la même hauteur que la gomme restante, alors le pneu sera considéré comme inutilisable d'un point de vue légal. Vous devrez alors changer le(s) pneumatique(s) concerné(s) dans les plus brefs délais.

Enfin, vous pouvez utiliser la "technique de la pièce". Pour ce faire, insérez une pièce de 1 euro dans la sculpture du pneumatique. Si vous pouvez voir les étoiles gravées sur le bord de la pièce, alors vous êtes face à la limite d'usure.

ROULER AVEC DES PNEUS LISSES ET ABÎMÉS

 On parle de pneu lisse lorsque l'usure a dégradé les sculptures au point de faire disparaître les témoins. Comme vous pouvez vous en douter, la loi interdit formellement de rouler dans de telles conditions. Voici d'ailleurs un petit récapitulatif des risques encourus en cas de non-respect du Code de la Route :

  • Lors d’un contrôle routier 

En plus d'être dangereux pour votre sécurité, l'usage de pneus lisses vous expose à des sanctions en cas de contrôle de police. Si vous ne perdez pas de points sur votre permis, vous serez en revanche obligé de payer une amende forfaitaire de 135 euros (90 € si l'amende est minorée, 375 € si l'amende est majorée, 750 € maxima). Il s'agit d'une contravention de classe 4.

Concrètement, voici ce que dit la loi à ce sujet :

 Art R 314-1 du Code de la Route

"Les roues de tout véhicule à moteur et de toute remorque, à l’exception des véhicules et appareils agricoles, doivent être munies de pneumatiques.
Les pneumatiques, à l’exception de ceux des matériels de travaux publics, doivent présenter sur toute leur surface de roulement des sculptures apparentes.
Aucune toile ne doit apparaître ni en surface ni à fond de sculpture des pneumatiques.
En outre, ceux-ci ne doivent comporter sur leurs flancs aucune déchirure profonde.
Lorsque les véhicules et appareils agricoles sont munis de pneumatiques, ceux-ci ne doivent comporter sur leurs flancs aucune déchirure profonde et aucune toile ne doit apparaître ni en surface ni en fond de sculpture.
La nature, la forme, l’état et les conditions d’utilisation des pneumatiques et autres dispositifs prévus par le présent article sont déterminés par arrêté du ministre chargé des transports.
Le ministre chargé des transports peut accorder des dérogations aux obligations prévues au présent article pour les matériels de travaux publics.
Le fait de contrevenir aux dispositions du présent article relatives à la nature, la forme, l’état et les conditions d’utilisation des pneumatiques est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la quatrième classe."

Pour rouler conformément à la loi en vigueur, consultez notre page dédiée à la règlementation sur les pneus.

  • Lors d’un accident

Rouler avec des pneus usés augmente considérablement les risques d'accident de la route. Un pneu lisse ne pouvant pas garantir une bonne adhérence, il suffira de peu pour que vous perdiez le contrôle de votre véhicule...

Il faut savoir qu’en cas d’accident, sous certaines conditions, le fait d’avoir des pneus usés peut vous priver de toute indemnisation de la part de votre assureur. Chaque automobiliste devant veiller au bon état de ses pneumatiques, le fait de contrevenir à cette règle peut vous faire passer du statut de "victime" à celui de "responsable". 

Suite à un accident, l'assureur fait intervenir un expert qui a pour mission de relever tous les éléments ayant eu une incidence directe ou indirecte sur le sinistre. Si l'expert rapporte que vos pneus étaient usés (et donc potentiellement en cause), alors il y a de fortes chances que la couverture ne soit plus prise en charge par l'assureur...

CAUSES DE L'USURE IRRÉGULIÈRE DES PNEUS

  • Un pneu pas assez gonflé (sous-gonflé) 

Dans le cas d'un pneu sous-gonflé, l'usure est généralement plus marquée au niveau des deux épaules (flancs). Cela a pour conséquence directe de faire chuter la durée de vie du pneu. Notez aussi que votre consommation de carburant augmentera, puisqu'un sous-gonflage génère une résistance au roulement plus élevée.

  • Un pneu trop gonflé (sur-gonflé)

Un sur-gonflage de ses pneumatiques provoque une usure plus conséquente, située en plein centre de la bande de roulement. Ici aussi, la durée de vie du pneu se verra fortement impactée. Pour information, cette usure peut être la conséquence d’un mauvais alignement des roues ou d’un problème mécanique lié au montage.

Pour éviter tout problème, pensez à vérifier régulièrement que vos pneus sont bien gonflés. Généralement, nous conseillons d'effectuer ce contrôle une fois par mois. Pour creuser le sujet, découvrez tout ce qu'il faut savoir sur la pression des pneumatiques.

  • Un défaut de parallélisme 

Un frottement irrégulier du pneu sur la route peut entraîner une usure asymétrique "en dents de scie" au niveau d'un flanc. Dans ce cas de figure, la géométrie des pneumatiques est alors mise à mal, puisqu'il n’y a plus d’usure uniforme de la bande de roulement. Afin d'éviter ce type de problème, n'hésitez pas à vous renseigner sur le montage des pneus.

  • Un freinage d’urgence

Des freinages trop brusques favorisent l'usure du pneu puisque celui-ci subit des frottements (parfois violents) contre la chaussée. Dans certaines situations, l'usure est telle que vous devrez changer vos pneus plus vite que prévu ! Si c'est votre cas, faites bien attention à respecter le rodage des pneus neufs. Pour rappel, vous devez éviter de freiner et d'accélérer trop brutalement pendant cette période...

  • De mauvaises conditions de stockage 

Il existe des bonnes pratiques à suivre pour le stockage des pneus. Vous ne le savez peut-être pas, mais une mauvaise conservation peut favoriser l'usure de vos pneus, voire les rendre inexploitables. N'hésitez pas à aller consulter notre guide pratique pour devenir incollable en la matière !

Trouver vos pneus au meilleur prix

 

TOUS NOS CONSEILS POUR CHOISIR SES PNEUS