Blue dCi par Renault

Chargement en cours...

RETOUR > CONSEILS AUTO

Pour contribuer à la protection de l’environnement, les constructeurs automobiles ont rivalisé d’ingéniosité afin de mettre au point des véhicules plus écoresponsables. La marque au losange a, par exemple, mis en place le Blue dCI pour améliorer sa gamme de moteurs diesel dCi. Ce bloc est caractérisé par ses émissions polluantes réduites. Sa conception répond aux normes européennes en vigueur.

Les motorisations qui bénéficient de cette technologie sont disponibles en de nombreux niveaux de puissance allant de 95 à 200 chevaux. De plus, ce type de moteur comporte deux quatre cylindres (1.5l/1.7l/2.0l).

Qu’est-ce qu’un moteur diesel Blue dCi ?

Afin de réduire ses émissions polluantes, ce nouveau moteur mise sur un catalyseur de type SCR pour Selective Catalytic Reduction ou réduction catalytique sélective en français. Ce dernier remplace le piégeur de particules NOx et transforme l’oxyde d’azote en gaz inoffensifs (azote et vapeur d’eau).

Par ailleurs, avec ce genre de motorisation, la pression de l’injection est plus élevée. On note aussi la présence de passages de rapports plus courts ainsi qu’un nouvel échangeur air-eau.

Sachez que cette nouvelle technologie n’a aucune incidence sur les performances de votre moteur. En effet, ce bloc nouvelle génération a comme objectif de réduire les émissions polluantes afin de répondre aux nouvelles normes environnementales en vigueur.

Origine de la motorisation Blue dCi

Le bloc Blue dCi n’a pas fait son apparition sur une Renault. En effet, il a été utilisé pour la première fois en concession Dacia Duster, sur la deuxième génération du modèle. Cette motorisation était alors déclinée en deux variantes 1.5l blue dCi 115 chevaux et 1.5l Blue dCi 95 chevaux, ce qui correspond à un gain de 30 Nm de couple et de 5 chevaux comparé à l’ancien bloc utilisé.

Adblue : essentiel au fonctionnement d’une motorisation Blue dCi

Avec cette nouvelle motorisation diesel, il faut remplir un deuxième réservoir. Ce dernier est situé près de celui du carburant et doit contenir de l’Adblue. C’est un additif à base d’urée. Cette solution aqueuse est nécessaire au bon fonctionnement du catalyseur SCR. La présence de ce second contenant a un impact limité sur votre budget, car un plein de ce dernier couvre approximativement 6 à 8 pleins de réservoir de carburant.

Cette nouvelle solution est composée à 67,5 % d’eau déminéralisée et à 32,5 % d’urée pure. Vous pouvez trouver cette substance sur la majorité des stations-service. Lorsque vous êtes à cours d’AdBlue, un voyant spécifique s’allume pour vous rappeler de faire le plein.

Faites attention à ne pas remplir votre réservoir d’Adblue de Diesel ou vice-versa. Si vous commettez cette erreur, évitez de démarrer votre motorisation afin de ne pas abîmer votre catalyseur SCR.

Quels modèles bénéficient d’un moteur Blue dCi ?

Le groupe Renault a déployé cette motorisation sur de nombreux véhicules. On trouve des modèles Renault et Dacia équipés de ce nouveau bloc de moteur. Le constructeur français intègre ce système à des berlines, des citadines, des SUV, etc. Ce moteur remplace les blocs dCi et permet de réduire les émissions de CO2 et de se conformer à la norme Euro 6d-Temp (homologation WLTP) sans compromettre le confort de conduite et les performances de l’auto.

Parmi les modèles qui intègrent cette technologie, on peut mentionner la Renault Megane IV Intens Blue 1.5 DCI 115. En plus de ce nouveau bloc moteur, cette berline compacte embarque d’autres technologies qui contribuent à améliorer ses performances, son confort et son niveau de sécurité (ABS avec aide au freinage actif d’urgence qui détecte les piétons, airbags latéraux et frontaux, banquette arrière rabattable, climatisation automatique, etc.).

On peut également mentionner la Renault Express Van Blue dCi 75 Confort. Ce véhicule utilitaire bénéficie de plusieurs fonctionnalités et technologies comme le système ESP (contrôle dynamique de trajectoire + Extended Grip), AFU (assistance au freinage d’urgence)...