Cardan

Chargement en cours...

RETOUR > CONSEILS AUTO

Le cardan pour voiture est également connu sous le nom de joint de cardan. Ce terme fait référence à un dispositif mécanique servant à transmettre le couple moteur à deux arbres qui sont reliés entre eux de manière à former un angle variable selon son fonctionnement. Pour faire simple, le rôle de cette pièce mécanique consiste à faire tourner les roues grâce à la transmission de la puissance du moteur.

Comment fonctionne le joint de cardan ?

Grâce à sa structure articulée, le cardan compense les variations et les perturbations mécaniques suscitées par le mouvement des suspensions ainsi que des roues. Sur les véhicules actuels, il utilise alors 2 joints homocinétiques (chacun étant protégé par un soufflet de cardan). Ces derniers sont composés de billes ou de galets coulissants sur le chemin de roulement afin de fluidifier le roulement de roue. Ils sont placés sur les extrémités de ce dispositif.

 En détail, cette pièce mécanique fonctionne grâce à :

  • un croisillon monobloc qui sert à porter les deux articulations avec axe ;
  • deux fourchettes perpendiculaires entre elles qui sont liées aux arbres par un croisillon.

À l’heure actuelle, il existe trois types de cardans dont :

  • le Rzeppa ou joint Lobro ;
  • le joint tripode qui par abus de langage se nomme également joint de Cardan ;
  • le Thompson Couplings Velocity Joint ou TCVJ ;
  • le joint Tracta.

Ce système convient parfaitement aux véhicules à propulsion (deux roues motrices arrière) à traction (deux roues motrices avant) ou encore à quatre roues motrices.

Quelle est la durée de vie d’un cardan ?

Les joints de cardan sont des pièces d’usure qui s’endommagent progressivement au fil des kilomètres. Leur longévité peut atteindre jusqu’à 150 000 km. Toutefois, il est conseillé d’inspecter régulièrement ce dispositif dès qu’il atteint les 100 000 km. Vous pouvez également consulter le carnet d’entretien pour vous faire une idée plus précise du rendement kilométrique de cette pièce mécanique.

Notez cependant que de nombreux facteurs peuvent entraîner l’usure prématurée de votre cardan. Ils incluent principalement :

  • une conduite trop nerveuse (freinage brusque ou braquage agressif dans les virages) ;
  • un problème de suspension ;
  • le type de transmission : un véhicule à traction ou à propulsion a tendance à causer une usure rapide du cardan d’une voiture à propulsion intégrale.

 Comment savoir si un cardan est endommagé ?

Pour déterminer si le cardan de votre véhicule est usé, il vous suffit de faire un contrôle technique chez votre garagiste ou votre mécanicien. Certains signes doivent également vous interpeller, dont :

  • un claquement se fait entendre lors des entrées en virages, pendant l’accélération ou la décélération ;
  • l’endommagement des soufflets de protection faits en caoutchouc qui cause un problème d’étanchéité. Dans ce cas-ci, ils présentent alors des altérations telles que des craquelures ou déchirures et laissent sortir la graisse.

En règle générale, le cardan est dit défectueux dès lors que les pièces suivantes sont altérées :

  • rotule ;
  • joint homocinétique ;
  • soufflet de cardan.

Comment entretenir le joint de cardan ?

Les cardans ne nécessitent aucun entretien particulier. Pour garantir le bon fonctionnement de ce dispositif et prévenir la corrosion, vous devez toutefois veiller à ce qu’il bénéficie d’une lubrification adaptée. Il faut aussi qu’il soit protégé contre les saletés. Il est alors important de garder les soufflets de cardan qui constituent une barrière anti-poussière en bon état. Dès que ces derniers commencent à s’altérer, vous devez procéder rapidement à un remplacement afin qu’aucune rotule ne se salisse et ne se corrode.

Lorsque vous changez vos soufflets, il est fortement recommandé d’acheter des pièces d’origine auprès d’un concessionnaire si vous souhaitez qu’ils durent. Afin de faciliter vos recherches, communiquez le numéro OEM de votre véhicule à votre concessionnaire.

Combien coûte le changement d’un joint de cardan ?

Le changement d’un cardan constitue une opération relativement complexe et chronophage. De plus, le remontage et le démontage de ce dispositif nécessitent un outillage spécial et une excellente notion en mécanique. Si vous ne remplissez pas ces conditions, vous aurez besoin de l’aide d’un spécialiste agréé tel qu’un garagiste.

Vous pouvez acheter un cardan dans un magasin de pièces détachées si vous souhaitez effectuer l’opération vous-même. Le dispositif coûtera alors entre 60 et à 250 €. Retenez qu’un produit de qualité originale coûte plus cher qu’une simple copie.

En outre, si vous décidez d’effectuer une intervention complète auprès d’un centre-auto, le tarif proposé peut atteindre les 1 000  €, le prix des pièces de rechange inclus.

Comment changer un joint de cardan endommagé ?

Si vous désirez remplacer votre joint de cardan endommagé vous-même, vous devez procéder par étape. Il faut aussi se munir de certains outils, dont :

  • une boîte à outils ;
  • un cric pour rehausser votre auto ;
  • des chandelles pour maintenir votre voiture en hauteur (si vous avez une fosse mécanique, vous n’aurez pas besoins de cric et de chandelles) ;
  • une clé dynamométrique afin de contrôler le couple de serrage des boulons, des écrous ainsi que des vis ;
  • une boîte d’huile destinée à la boîte de vitesse ;
  • un bac de vidange ;
  • un joint de cardan neuf.

Les étapes à suivre pour remplacer votre joint de cardan sont les suivantes :

  1. Placez votre véhicule en hauteur un utilisant un cric et des chandelles ou une fosse mécanique et démontez les roues ;
  2. Mettez le bac sous la voiture et desserrez l’écrou de votre cardan pour que le lubrifiant puisse s’écouler ;
  3. Enlevez le joint de cardan endommagé. Pour ce faire, il faut désaccoupler la biellette de direction, la rotule de suspension ainsi que la fusée et pour finir le cardan ;
  4. Montez le nouveau joint de cardan neuf ;
  5. Remettez ensuite de l’huile dans la boîte de vitesses puis remontez les roues.

Rappelez moi !