Joint de culasse

RETOUR > CONSEILS AUTO

Le joint de culasse est un élément fondamental d’un véhicule. Avec le temps, il connaît une usure et doit faire l’objet d’un remplacement pour continuer à rouler dans les meilleures conditions et éviter des réparations onéreuses.

À quoi sert le joint de culasse ?

Le joint de culasse garantit l’étanchéité de chacune des 4 chambres de combustion (une pour chaque cylindre).

Il se présente sous la forme d’une petite plaque dotée de 4 trous, généralement en métal, placée entre le bas de la culasse et le haut du bloc-moteur.

Pour qu’un moteur tourne de manière optimale et passe par la phase d’explosion, il est impératif que les gaz produits dans ses chambres de combustion restent sous pression.

Le joint de culasse assure l’étanchéité des conduits de gaz d’une part, mais il empêche également l’huile moteur et le liquide de refroidissement de se mélanger.

Le joint de culasse subit donc des contraintes thermiques, mécaniques et chimiques qui provoquent son usure.

Lorsqu’il devient défaillant, il perturbe le fonctionnement du moteur et peut conduire dans de nombreux cas à de lourdes réparations.

Joint de culasse défaillant, quels symptômes ?

D’ordinaire, quand le joint de culasse lâche, il déclenche l’activation sur le tableau de bord des voyants d’huile, de liquide de refroidissement ou du moteur.

Le principal symptôme causé par un joint de culasse défaillant est l’apparition d’une importante fumée blanche ou bleue à la sortie du pot d’échappement.

Habituellement, celle-ci s’accompagne d’autres signes tels que :

  • Une surchauffe du moteur.
  • Une consommation de carburant anormalement élevée.
  • Une baisse du liquide de refroidissement.
  • Une baisse du niveau d’huile.
  • L’apparition d’une sorte de « mayonnaise » sous le bouchon de remplissage d’huile

Comment identifier un joint de culasse défaillant ?

Vous pouvez tout d’abord ouvrir le capot de votre véhicule, puis dévisser le bouchon de remplissage d’huile moteur. Si une sorte de « mayonnaise » se trouve à l’intérieur, alors le joint de culasse n’assure plus sa fonction. Cette situation se produit lorsque le liquide de refroidissement se mélange à l’huile moteur.

Vous avez également la possibilité de vérifier la couleur de l’huile moteur. Avec le moteur froid, procédez à un contrôle visuel de l’huile afin de vous assurer qu’elle ne contient pas de liquide de refroidissement. Ce phénomène se traduit par une huile moteur nettement plus claire.

N’hésitez pas à prendre le volant sur un court trajet pour regarder si les voyants de la voiture s’allument ou qu’elle se met à surchauffer.

De même, vous pouvez simplement démarrer votre véhicule dans un lieu dégagé, puis contrôler la fumée qui sort de l’échappement. Lorsque celle-ci devient blanche et importante, votre joint de culasse est en très mauvais état.

Pour finir, la défaillance d’un joint de culasse peut empêcher le chauffage de fonctionner, mais cette panne peut aussi provenir du calorstat.

Comment remplacer un joint de culasse ?

Le remplacement d’un joint de culasse reste une opération particulièrement complexe qui implique de solides connaissances, un bon savoir-faire et des outils adaptés.

Il faut tout d’abord vidanger le liquide de refroidissement et déculasser. Ensuite, la culasse doit être nettoyée avant d’installer le nouveau joint de culasse et remonter toutes les parties.

N’hésitez pas à contacter plusieurs prestataires différents pour faire marcher la concurrence et obtenir le meilleur tarif.

Pour information, on estime le prix moyen du remplacement d’un joint de culasse à 600 €, mais celui-ci peut varier en fonction du modèle de véhicule.