Aquaplaning

Chargement en cours...

RETOUR > CONSEILS AUTO

L’efficacité des pneus de vos véhicules dépend de plusieurs facteurs, dont la traction, la motricité, la distance de freinage ainsi que l’adhérence sur sol sec ou mouillé qu’ils produisent. La résistance à l’aquaplaning fait également partie des paramètres dont il faut tenir compte pour choisir la pneumatique de son véhicule. En effet, il en va de la sécurité du pilote et des passagers ainsi que du confort de conduite. Mais qu’est-ce que l’aquaplaning ? Ici, nous vous disons tout sur ce phénomène.

Qu’est-ce que l’aquaplaning ?

Dans le monde de la pneumatique, l’aquaplanage qui veut dire « planer sur l’eau » se rapporte à la perte d’adhérence sur route mouillée. Cela résulte du passage d’une grande quantité d’eau sous la bande de roulement d’un pneu. Ce dernier n’est plus en contact avec le sol, mais se glisse littéralement sur l’eau, ce qui peut entraîner un problème au niveau du contrôle de direction et d’une difficulté à manœuvrer son véhicule.

Ce phénomène peut être particulièrement dangereux. Il se produit surtout sur des chaussées mouillées par temps de pluie ou lors de la fonte des neiges. Il peut aussi être renforcé par l’utilisation de pneus usagés avec des sculptures peu profondes ou encore le manque de gonflage de votre pneumatique.

Pourquoi opter pour un pneu avec un haut niveau de résistance à l’aquaplaning ?

Lors de l’achat de nouveaux pneus, il est crucial de choisir des modèles qui accordent une faible résistance au roulement pour une consommation de carburant réduite. Que ce soit un pneu été ou un pneu hiver, vous devez aussi vous référer à la résistance à l’aquaplanage prodigué par vos pneumatiques pour pouvoir opter pour des roues concédant un grip exceptionnel ainsi qu’une sécurité routière maximale. Grâce à une résistance élevée à l’hydroplanning, vous bénéficiez de plus de confort sur route mouillée. Cela contribue aussi à une meilleure adhérence sur sol mouillé et vous permet de rouler efficacement même dans les conditions hivernales.

Attitudes et bonnes pratiques à adopter pour limiter les risques d’aquaplaning

Pour contribuer à la bonne adhérence des pneus Michelin, Continental, Goodyear ou Bridgestone des pneumatiques de votre auto, il est important de suivre certains conseils. Il vous faut, par exemple, contrôler la pression et l’état d’usure des pneus. En effet, plus ces derniers sont usés, mal gonflés ou avec des sculptures réduites, plus le risque d’aquaplaning est élevé. Dans ce cas, il est crucial de changer ses pneus afin d’améliorer l’adhérence du véhicule et bénéficier d’une tenue de route optimale même lors des conditions climatiques difficiles.

En plus de la pression des pneus, la conduite des automobilistes peut également améliorer ou réduire les risques d’aquaplaning. Le freinage sur sol mouillé ou lors des périodes météorologiques pluvieuses ne doit pas s’effectuer brusquement, car cela favorise le dérapage et le phénomène d’aquaplaning. Évitez d’être brutal avec la pédale de frein. Il est préférable d’utiliser le frein moteur. Si possible, ne roulez pas sur des flaques d’eau surtout si ces dernières sont profondes.

Rappelez moi !