L’ ÉTIQUETTE EUROPÉENNE POUR LES PNEUS

RETOUR > CONSEILS PNEU

Présentation du nouvel étiquetage des pneus

Déployé en 2012, l’étiquetage européen des pneus permet d’obtenir rapidement toutes les informations essentielles. Il affiche, sous forme de pictogrammes, des notes et barèmes relatifs à l’adhérence sur sol mouillé, la consommation énergétique et le niveau sonore du pneu. Neuf ans après l’introduction de ce système, la réglementation évolue pour proposer un étiquetage avec davantage d’informations en 2021.

Étiquetage européen des pneumatiques

Destiné à offrir des informations simples et fiables aux consommateurs, l’étiquetage doit être affiché sur les pneus depuis 2012. Celui-ci reprend les standards européens que l’on peut retrouver par exemple sur les appareils électroménagers pour connaître leur efficacité énergétique.

Néanmoins, ce système de notation européen des pneus montre ses limites et peut porter à confusion, en particulier pour les véhicules qui évoluent dans des régions ou pays avec des hivers très rigoureux. Dorénavant, l’étiquette comportera des indications plus précises quant aux performances du pneu sur la neige et sur la glace.
Par la suite, on pourrait voir des données complémentaires arriver comme la durabilité, la résistance à l’abrasion ou des informations détaillées pour les pneus rechapés.

Mis en application à partir du 1er mai 2021, le nouvel étiquetage européen des pneumatiques (règlement 2020/740) reste obligatoire et reprend le même fonctionnement que le précédent. On retrouve toutefois certaines modifications et de nouvelles informations.

Ce nouveau système impose à présent aux fabricants de pneus de renseigner une base de données européenne (EPREL) avant la commercialisation.

En outre, cette disposition s’applique désormais aux pneus pour les véhicules particuliers (catégorie C1) et les utilitaires légers (C2), comme c’était déjà le cas, mais aussi aux pneus pour les véhicules utilitaires lourds (C3).

Plusieurs objectifs sont visés par ces changements, l’Europe souhaite mieux informer et sensibiliser les consommateurs tout en améliorant la sécurité routière et en préservant l’environnement. En effet, selon les estimations, la nouvelle mesure pourrait faire économiser des millions de tonnes d’émissions de CO² en s’appliquant désormais aussi à la classe C3.

UN PASSEPORT DÉCLINÉ EN PLUSIEURS CATÉGORIES 

L'étiquette européenne pour les pneus peut être comparée à un "passeport" qui détaille les niveaux de performances d'un pneu selon plusieurs catégories : la consommation de carburant, le freinage et le niveau sonore. Voici ci-dessous un exemple d'étiquette pour comprendre la manière dont celle-ci se compose :

Présentation de l’en-tête

Dans son en-tête, le nouvel étiquetage européen des pneus arbore désormais un drapeau européen, le mot « ENERGY », avec un Y en forme d’éclair, ainsi qu’un QR code en haut à droite. Ce dernier peut être utilisé pour découvrir aisément toutes les informations du pneu contenues dans la base de données européenne (EPREL). Il suffit pour cela de photographier le QR code avec un smartphone et de suivre le lien qui s’affiche.

En dessous, on retrouve inscrits le nom du fabricant ainsi que le modèle du pneu. La ligne suivante mentionne les dimensions du pneu ainsi que la catégorie (ou classe) de véhicule auquel il appartient.

 

LA CONSOMMATION DE CARBURANT

La consommation énergétique est illustrée par un pictogramme qui représente une pompe de carburant avec une graduation de A à E.

 

POURQUOI UN PNEU PEUT-IL CONSOMMER PLUS QU'UN AUTRE ?

Tout dépend de sa "résistance au roulement". Concrètement, un pneumatique qui roule bien dépensera moins d'énergie à pour garder une bonne friction avec le sol. Et de ce fait, il consommera moins de carburant. 

Visuellement très proches de l’ancien système, les barèmes ont cependant été modifiés et s’arrêtent maintenant à la lettre « E » (contre G sur le système précédent).
La lecture est simplifiée à l’aide de couleur, la note A représente les meilleures performances alors que la note E symbolise les moins satisfaisantes.

Sur une base de 20 000 kilomètres parcourus, nous pouvons estimer qu'un pneu noté A vous permettra d'économiser près de 126 litres de carburant par rapport à un pneu noté G. En associant ces données au prix moyen du Gasoil en France*, cela représente une économie de 175,14 €.

* 1,36 €/litre en moyenne sur février 2018. Source : https://www.prix-carburants.gouv.fr

L'ADHÉRENCE SUR ROUTE MOUILLÉE

L’adhérence sur route mouillée est illustrée par un pictogramme qui représente un pneu et un nuage pluvieux avec une graduation de A à E.

La performance d'adhérence est un facteur très important à prendre en compte lors du choix de vos pneus. Des pneumatiques présentant de très bonnes performances au niveau de l'adhérence permettront de réduire les distances de freinage, notamment en cas de freinage d'urgence.

QU'EST-CE QUE L'ADHÉRENCE D'UN PNEU SUR ROUTE MOUILLÉE ?

Il s'agit de la capacité d'un pneumatique à garder un contact direct avec le sol, et ce même si la route est mouillée.

L'étiquette européenne présentée ci-contre met en évidence les performances d'adhérence des pneumatiques lors de phase de freinage sur route mouillée à 80km/h.

En suivant la même logique que pour la consommation de carburant, les pneus sont classés par paliers correspondants à leurs performances. Dans ce cas-là, c’est la distance de freinage sur route mouillée qui importe et chaque palier correspond à une différence de 3 à 6 mètres en plus ou en moins.

Les notes attribuées représentent, à une vitesse donnée (80 km/h),la distance supplémentaire nécessaire pour s’arrêter  par rapport à la meilleur note. Ainsi, l’écart de distance de freinage entre un véhicule équipé avec des pneus en A et un véhicule équipé de pneus en E est supérieur à 18 m.

LE LABEL NUISANCE SONORE / BRUIT

Le bas de la page contient toujours le niveau sonore représenté par un pneu et un haut-parleur. Cependant, celui-ci a été repensé, on retrouve à présent le volume en dB ainsi qu’une notation avec des lettres au lieu des anciennes images en forme d’ondes.
Le volume sonore est noté sur une échelle allant de A à C, du plus silencieux au plus bruyant.

À côté de cette mention, on peut désormais rencontrer de nouveaux symboles. L’icône en forme de montagne avec un flocon indique que le pneu est performant dans la neige, alors que celle avec une montagne glacée reflète ses performances sur le verglas.
Ces pictogrammes correspondent en réalité au marquage 3PMSF (3-peak mountain snowflake). Ce marquage, présent sur les flancs du pneu, indique qu’il est homologué pour prendre la route l’hiver dans les pays et régions où la conduite est réglementée.

VERS DE NOUVELLES DISPOSITIONS POIUR LES PNEUS

Si la réglementation pour l’étiquetage des pneumatiques change dès cette année, le règlement 2019/2144 sur la sécurité générale des véhicules prendra effet le 6 juillet 2022. Celui-ci vise à renforcer la sécurité et à généraliser les seuils de performance définis par le règlement des Nations Unies (N° 117) concernant le volume sonore, l’adhérence sur route mouillée ainsi que la résistance au roulement pour les pneus. Tous les pneus vendus sur le marché européen pour les véhicules de tourisme, les utilitaires légers et les poids lourds sont concernés.

Cette mesure obligera également les poids lourds à se doter d’un système de surveillance de pression des pneumatiques (TPMS). Ce règlement concerne les poids lourds homologués à partir de 2022 et immatriculés à partir de 2024.

POUR EN SAVOIR PLUS SUR LA RÉGLEMENTATION DES PNEUS