ASR (Assistance Sécurité Routière)

Chargement en cours...

RETOUR > CONSEILS AUTO

Dans le but d’assurer la sécurité des jeunes conducteurs, une première formation sur le Code de la route est dispensée aux mineurs durant leur scolarisation. Cet apprentissage permet aux collégiens de décrocher l’ASSR niveau 1 et niveau 2, ce qui ouvre l’accès à l’obtention d’un premier permis de conduire. Ceux qui n’ont pas eu la possibilité de décrocher ce certificat, quant à eux, doivent être titulaires de l’ASR. Dans ce texte, nous abordons le sujet.

Qu’est-ce que l’ASR ?

L’ASR pour Attestation de Sécurité routière est l’équivalent de l’ASSR (Attestation Scolaire de Sécurité Routière) premier et deuxième niveau. Ce certificat est nécessaire dans la mesure où il permet de valider l’épreuve théorique du BSR (Brevet de Sécurité Routière) et obtenir un permis de conduire de catégorie AM. Ce certificat vous donne la possibilité de conduire des cyclomoteurs de moins de 50 cm3 (avec une vitesse maximale 45 km/h) dès 14 ans et une voiturette légère à partir de 16 ans.

Par ailleurs, cette attestation est obligatoire pour passer le permis de conduire si la personne concernée ne dispose pas encore de l’ASSR.

Comment s’inscrire à cette formation ?

L’ASR a été mis en place à destination des personnes qui n’ont pas été scolarisées en France et qui n’ont pas eu la possibilité de décrocher l’ASSR niveau 1 et niveau 2. Pour s’inscrire à la formation, les futurs conducteurs doivent choisir l’une des options suivantes, et ce, en fonction de leur situation :

  • Ceux qui sont en contrat d’apprentissage dans un CFA doivent s’inscrire dans le centre de formation d’apprentis où vous vous trouvez ;
  • Les futurs conducteurs qui ne sont pas sous-contrat doivent s’inscrire dans un GRETA ou Groupement d’Établissements de l’Éducation.

En quoi consiste la formation ASR ?

La formation ASR dure au minimum 8 heures. Pendant toute la formation, les participants doivent porter les équipements nécessaires à la conduite d’un deux-roues motorisé (casques, gants et chaussures). Par ailleurs, les cours sont divisés en plusieurs séquences :

  • Échange global sur la sécurité routière : cette partie du cours implique d’informer les élèves des risques, des limites à ne pas franchir, des comportements à adopter en diverses situations, etc.
  • Conduite hors circulation et en circulation ;
  • Apprentissage et révision des bases du Code de la route ;
  • Sensibilisation des mineurs aux risques routiers (cette séquence se fait en présence d’un adulte représentant de l’élève).

Comment se passe l’examen ASR ?

L’examen ASR se passe dans un établissement scolaire et est totalement gratuit. Il traite sur la connaissance théorique des règles de sécurité routière et dure pendant 1 heure. Il se présente sous la forme d’une QRC. Les participants doivent répondre à 20 questions. Avant chaque interrogation, les élèves regardent d’abord des séquences filmées.

Pour passer l’épreuve ASR, les participants doivent avoir une note minimum de 10/20. Le certificat sera ensuite délivré deux semaines après l’épreuve. En cas d’échec, l’élève peut s’inscrire à une autre session.

Que faire en cas de perte de l’ASR ?

Si votre ASR a été volé ou égaré, vous pouvez envisager deux solutions :

  • Demander un duplicata au chef du centre d’examen où vous avez passé l’épreuve ;
  • Faire une déclaration sur l’honneur.

Rappelez moi !