Régulateur de vitesse

RETOUR > CONSEILS AUTO

Pour faciliter et sécuriser la conduite, plusieurs nouvelles technologies ont fait leur apparition, le régulateur de vitesse en fait partie. Inventé en 1945 par l’ingénieur mécanicien américain Ralph Teetor, il équipe actuellement la grande majorité des véhicules vendus aux États-Unis et se répand progressivement dans le monde. Mais à quoi sert-il réellement ?

Qu'est-ce qu’un régulateur de vitesse ?

Le régulateur est connu sous plusieurs appellations dont : le cruise control, l’autocroisière, l’autocruise ou encore le tempomat. Il a pour principale utilité la stabilisation de la vitesse d’une auto. Grâce à cette technologie, il n’est plus nécessaire d’appuyer sur l’accélérateur pour maintenir une allure constante.

Par ailleurs, il suffit de freiner ou de débrayer pour désactiver ce système et contrôler à nouveau la vitesse de votre voiture. C’est un dispositif très pratique lorsque les conditions météorologiques sont favorables et la circulation fluide.

Attention, l’autocroisière ne doit pas être confondue avec le limiteur de vitesse. Cette dernière est conçue pour fixer une vitesse maximale que le conducteur ne doit pas dépasser.

Comment fonctionne le régulateur de vitesse ?

Le conducteur choisit et fixe la vitesse à laquelle il veut rouler. Ceci fait, le véhicule maintient cette allure sans que le chauffeur ait besoin d’intervenir. Pour que cela marche, le régulateur de vitesse reçoit, contrôle et applique les informations perçues par :

  • Un capteur de vitesse 
  • L’unité de contrôle du moteur : recueille les informations acquises par le capteur de vitesse et réalise les corrections à appliquer sur le régime du moteur afin de maintenir l’allure choisie par le conducteur.

Les limites du régulateur de vitesse

Le régulateur de vitesse permet de faciliter la conduite si les conditions météorologiques et la circulation ne posent pas problème. Toutefois, lorsqu’il n’est pas utilisé correctement, ce dispositif peut constituer un danger pour les passagers d'une auto. En effet, cette technologie impacte négativement le temps de réactivité. Selon certaines études, les conducteurs qui usent de ce type de système sont souvent plus distraits et réagissent avec un temps de retard.

Actuellement, il existe cependant des modèles de régulateurs de vitesse intelligents qui réduisent automatiquement la vitesse lorsque les circonstances l’exigent.

Le régulateur de vitesse est-il obligatoire ?

À partir de mai 2022, un système d’adaptation intelligente de la vitesse (AIV) deviendra obligatoire pour les véhicules soumis à l’homologation de l’Union Européenne. Pour les voitures neuves, cette nouvelle loi s’appliquera seulement en mai 2024.