Aide au démarrage en côte

Chargement en cours...

RETOUR > CONSEILS AUTO

Prévu pour optimiser le confort de conduite et améliorer la sécurité routière, un nouveau dispositif d’assistance à la conduite appelée « aide au démarrage en côte » a été mis sur le marché. Cette technologie est conçue pour faciliter le démarrage des véhicules garés sur les pentes et prévient tout calage ou collision due à un recul accidentel. Ce texte vous permet d’en savoir plus sur le sujet.

En quoi consiste l’aide au démarrage en côte ?

Également connu sous le nom d’« aide au démarrage en pente » ou « Hill Hold Control », ce nouveau dispositif équipe en série les véhicules dotés de système ABS ou ESP. Il a été conçu pour immobiliser automatiquement une voiture stationnée sur une déclivité pendant quelques secondes, une fois le frein à main relâché. Ce laps de temps permet au conducteur de faire avancer la voiture ou de faire marche-arrière en toute sécurité.

Comment fonctionne l’aide au démarrage en côte ?

L’aide au démarrage en côte s’active quel que soit le sens dans lequel vous avez placé votre véhicule. Pour fonctionner, ce dispositif utilise plusieurs types de technologies dont :

  • Des détecteurs d’inclinaisons des roues : ils aident à déterminer l’angle d’inclinaison de la pente.
  • Des capteurs de niveau de pression sur la pédale d’accélérateur ou d’embrayage : ils permettent de connaître la charge moteur ainsi que le point de patinage.
  • Le calculateur : il reçoit les données provenant des détecteurs et détermine automatiquement le niveau de pression nécessaire aux freins pour maintenir le véhicule en place pendant 2 à 3 secondes. Une durée suffisante pour que l’automobiliste puisse effectuer la manœuvre en toute sécurité.
  • Les actionneurs : ils reçoivent la quantité d’énergie déterminée préalablement par le calculateur pour réaliser l’action. Ils appliquent ensuite la pression nécessaire au système de freinage pour commander le blocage des roues.

Activer ou désactiver son aide au démarrage en pente

Si vous avez un véhicule avec boîte de vitesses automatique à l’instar d’une voiture électrique Ford ou Tesla, il vous sera impossible de désactiver ou d’activer à volonté cette assistance au démarrage. Si, au contraire, votre auto est équipée d’une boite de vitesse manuelle, vous pouvez effectuer cette action en consultant le tableau de bord de votre auto et en procédant comme suit :

  1. Regarder le menu ;
  2. Appuyer sur l’assistance conducteur ;
  3. Sélectionnez « aide au démarrage en côte » ;
  4. Activer ou désactiver le dispositif.

Il est important de noter que l’option que vous choisissez sera toujours appliquée jusqu’à ce que vous décidiez d’activer ou désactiver le système en suivant les étapes susmentionnées.

Avantages de l’aide au démarrage en pente

Le démarrage en pente étant une manœuvre relativement compliquée, il peut être particulièrement anxiogène chez les conducteurs peu expérimentés. Grâce à cette nouvelle technologie d’aide à la conduite, les automobilistes peuvent manœuvrer leur véhicule en toute sécurité.

Ce dispositif innovant permet aussi d’éviter qu’une voiture garée sur une pente ne cale ou ne recule toute seule, ce qui permet de limiter considérablement les risques d’accident.

Limites du dispositif

L’aide au démarrage en côte ne peut pas remplacer le frein de parking, car elle ne s'allume que durant quelques secondes. Si vous quittez le véhicule, vous devez toujours activer le frein de stationnement, car le dispositif d’aide à la conduite cesse de fonctionner.

Le conducteur doit constamment rester vigilant et surveiller de près le bon fonctionnement de ce dispositif de sécurité. Il reste également responsable de toutes autres interventions impliquant le contrôle de son véhicule (appuyer sur les pédales pour reculer ou faire avancer la voiture, les passages de vitesse...)

En outre, si une défaillance est détectée au niveau du système de freinage ou d’embrayage, la technologie cesse automatiquement de fonctionner.

Comment entretenir une aide au démarrage en côte ?

Le bon fonctionnement d’une aide au démarrage en pente dépend de l’état de ses divers composants. C’est pourquoi, il est important d’effectuer un contrôle technique, au moins, tous les 15 000 km chez un garagiste.

Il est également primordial de changer ponctuellement les pièces d’usures relatives à la sécurité (kit de frein ou kit d’embrayage). Le dysfonctionnement de l’un de ces kits peut entraîner l’arrêt de l’aide au démarrage.

Rappelez moi !